Animation et activité à visée thérapeutique
  • 1
  • 9166

Distinction entre une « Animation » et une « Activité thérapeutique ou à visée thérapeutique »

 

Retenons par exemple la définition de l’Académie Française, qui traduit l’animation comme « Une méthode de conduite d’un groupe qui favorise l’intégration de ses membres à la vie collective ».

Cette définition ne traduit pas l’ensemble des actions que les professionnels mettent en oeuvre à travers les approches non médicamenteuses.

De plus, si nous relevons la définition de l’animation des formations d’animateurs en gérontologie, celle-ci ne correspond que partiellement aux actions quotidiennes menées au sein de La Souvenance : 1« … vise à favoriser le bien-être des résidents dans la structure et à leur permettre de retrouver, de conserver ou de développer une vie sociale au sein de la structure ou dans son environnement… ».

1 www.servicesalapersonne.gouv.fr est exploité par l’Agence nationale des services à la personne (ANSP), établissement public administratif placé sous la tutelle du ministère de l’économie, des finances et de l’emploi.

En effet, viser « le bien-être des résidents » et « le (…) développement de la vie sociale » est fondamental dans un établissement. Néanmoins on ne peut réduire les actions misent en oeuvre par les soignants à ces objectifs-là.

Au sein de La Souvenance (Centre pilote d’accompagnement de personnes atteintes de la Maladie d’Alzheimer), privilégier une bonne qualité de vie au quotidien passe aussi par la gestion des troubles psycho-comportementaux, caractéristiques des maladies dont sont atteints les résidents.

Ainsi, les activités thérapeutiques ou à visée thérapeutiques (non médicamenteuses), participent pleinement à canaliser, réduire ou certains troubles psycho-comportementaux (à court, moyens, ou long terme). On doit aussi prendre en compte la notion de prévention de ces approches sur ces signes, tel que l’agitation, l’agressivité, la déambulation, les idées délirantes, les pensées dépressives…

Or, une « animation », comme vu dans les définitions précédentes, n’a pas l’objet d’être thérapeutique. Une « activité » peut remplir cette fonction.

C’est pour cela que nous privilégierons l’emploi du terme « Activité » pour évoquer les actions de soin relationnel proposés par les soignants.

Il sera donc préférable de nommer des « Activités flash », ces activités ayant pour indication de traiter les troubles du comportement en EHPAD (en les faisant chuter), auprès de personnes atteintes de MA ou apparenté.

Adeline GINGUENE

Art-thérapeute/Coordinatrice des Activités à visée thérapeutique

'